Interview de Dominique PITOY – Président CONSORTIUM SECURITE PRIVEE et du Groupe ICARE

Pouvez-vous vous présenter ?

Après de nombreuses vies, et autant de métiers exercés, j’ai pris une direction franche il y a 28 ans. Titulaire d’un diplôme à la suite d’une formation d’agent conducteur de chien de sécurité, obtenu à l’ECOLE DES CARRIERES DE LA SECURITE PRIVEE (ECSP), major de promotion, et meilleur résultat de toutes les promotions de ce centre aujourd’hui fermé, j’ai eu le début de carrière dans les métiers de la sécurité un peu comme beaucoup : patrons véreux, prestations difficiles, allant des parkings de discothèque jusqu’aux interventions au cœur du MIRAIL durant les premières années.

J’en ai eu assez de me faire balader. J’ai donc créé ma première entreprise individuelle de sécurité privée en décembre 1999, devenue une société en 2002.

La progression de mes activités a été assez lente, locale, axée avant tout sur la qualité, l’efficacité, la réactivité.

J’ai pu quitter le terrain réellement il y a une dizaine d’années pour me consacrer à la gestion de mes entreprises.  La seconde entité créée en 2005, est une entreprise technique (ICARE TECHNOLOGIES) puis a suivi en 2012, une troisième pour la gestion de l’accueil dans le tertiaire.

Pourquoi avoir choisi de vous associer à la création du Consortium SP ?

Membre du SNES, dont le président il y a 8 ans était à l’initiative du concept, j’ai trouvé immédiatement l’idée fondatrice novatrice, dans ce monde très sauvage de la sécurité privée. Sur la plupart des plans, je pense que nous avions vu juste.

L’idée était de se regrouper pour devenir une force commerciale basée sur des atouts de proximité, avec comme interlocuteurs pour nos clients des chefs d’entreprises, le tout dans un groupe capable d’être présent sur le marché national.

Ce sont donc des entreprises patrimoniales, parfois familiales, axées sur des offres de qualité, qui se sont réunies pour le meilleur. Sont représentées dans notre groupe des grands acteurs du marché, ETI de près de mille salariés, PME régionales, jusqu’aux tailles plus modestes comme mes entreprises.

Notre « truc », c’est d’échanger nos savoir-faire, nos méthodes, nos idées, et de mutualiser la fourniture de nos outils. Cela nous permet de pouvoir répondre un peu partout avec les mêmes organisations à nos clients grands comptes, d’Amiens à Nice, de Cayenne à Strasbourg, de Lorient à Montpellier.

Nous sommes pratiquement tous détenteurs de certifications « QUALITE » : ISO, NF, MASE, RSE, QUALISECURITE…

Quels sont vos objectifs à atteindre durant votre mandat de 2 ans en tant que Président ?

Comme mon « slogan » lors de notre Assemblée Générale élective en juin, « EN AVANT », le principe est d’avancer sur tous les sujets.

Communication externe, interne, recherche de nouveaux marchés, gestion des marchés actuels, développement sur de nouveaux départements d’activités.

Tous ces chantiers ont été ouverts, ou mis en action, par mes prédécesseurs.

J’avais moi-même travaillé sur le fond et la forme à la création d’un département TECHNOLOGIES, au cœur de notre CONSORTIUM SP sous la présidence de Harold HEREDIA, aujourd’hui actif.

Quel avenir pour le Consortium ? Activités, développement, orientations…

Nous avons l’intention d’intégrer de nouveaux adhérents, comme ouvrir de nouveaux projets qui seront communiqués au bon moment, par l’ensemble du Conseil d’Administration.

Nous espérons obtenir de nouveaux marchés, tout en préparant l’intégration des prochaines évolutions du secteur.

J’ai aussi en ligne de mire que nous puissions prendre part aux prochaines grands évènements sportifs des trois prochaines années.

Related Posts

Interview d’Harold Heredia, Président du Consortium SP #2

Interview d’Harold Heredia, Président du Consortium SP #2

Pouvez-vous vous présenter ? Père de famille, je travaille dans la sécurité depuis mon enfance. Mon père avait, en effet, une entreprise familiale dans ce secteur. Au bureau, sur le terrain ou derrière l’ordinateur, j’ai occupé tous les postes et découvert tous les...