Nouveau Président et nouveaux adhérents pour démarrer la 5ème année d’existence du Consortium SP

Nouveau Président et nouveaux adhérents pour démarrer la 5ème année d’existence du Consortium SP

Pour entamer sa 5ème année d’existence (création en 2015) le Consortium Sécurité Privée, SAS au capital de 100 100 €, vient d’agréer 4 nouveaux adhérents et partenaires qui rejoignent le groupe des 12 membres fondateurs SAAS Sécurité, CAPITAL SECURITE, DMH SECURITE, Panthera (ex ETSSRA), GIP,  SECURITEAM, ICARE SECURITE, SSP MEDITERRANEE, LYNX SECURITE, PROTEC SECURITE, EAMUS CORK, EXCELIUM

 

4 nouveaux «adhérents et partenaires» :

• Delta Drone, Membre Adhérent
• ATM Group, Membre Adhérent
• Astre Sécurité Privée, Membre Partenaire
• Rangers Sécurité (Guyane) Membre Partenaire

rejoignent les 7 premiers membres adhérents : Axes Sécurité, Est Sécurité, Saint George Management, SPO, SGC Sécurité, CF Innovation et Eyes Sécurité soit désormais 11 adhérents et partenaires.

 

L’AG de l’exercice 2018 qui s’est tenue le 28 juin à La Baule a enregistré les demandes de dossier d’adhésion d’autres sociétés qui seront étudiés dès réception dans les prochaines semaines, dont : Atlantic Sécurité (Philippe Maquin) et Ranc Développement (Romain Gille) basé dans les Bouches du Rhône, un secteur géographique dans lequel le CSP veut accroître sa présence.

Le CSP (entreprise de sécurité privée enregistrée au CNAPS) vise surtout à compléter sa couverture territoriale et à étendre la gamme de ses prestations de service de sécurité privée. De même que ses expertises et compétences comme par exemple dans le domaine du conseil, de l’accompagnement et de l’ingénierie (avec Saint-George Management) et des technologies de sécurité.

Dans ce dernier domaine, le groupement vient de se doter d’un pôle technologies et installations avec le «Cluster Technologie CSP» qui entend, sous l’animation de Dominique Pitoy (Icare Sécurité), être un regroupement des compétences de la filière technologique et sécurité électronique.

president consortiumsp

Lors de sa quatrième AG,  le CSP a renouvelé son CA et s’est donné le troisième Président de son histoire en la personne  de Harold Heredia (Lynx Sécurité) qui remplace Gil Ancelin (Protec Sécurité) qui avait lui même succédé au 1er Président fondateur Servan Lépine (Excelium).

Le CA est ainsi composé :

Harold Heredia, Gil Ancelin (Protec Sécurité), Servan Lépine(Excelium), Stéphane Dupas (DMH et Panthera), Dominique Pitoy (Icare sécurité ), Alban Ragani (Securiteam) et André-Luc Montagnier (SSP Mediterranée).

Harold Heredia, nouveau Président, a lors de son élection annoncé qu’il entendait :

• poursuivre et renforcer la vocation initiale du groupement visant à répondre aux besoins notamment des grands comptes en proposant des solutions de sécurité privée multisites et multimétiers dans le cadre d’une couverture territoriale renforcée

• compléter le référencement qualité certifiée de tous les membres, adhérents et partenaires, dans le cadre d’une obligation de certification

• diversifier l’offre vers les technologies au travers du « Cluster CSP »

• confirmer et amplifier le très large potentiel de développement de synergies et de performances croisées entre les membres qui s’avère désormais un axe stratégique supplémentaire pour le groupement — notamment mais pas uniquement — sur les achats mais aussi sur le partage de toutes les compétences et dimensions des
entreprises membres

• compléter la couverture géographique au-delà des 23 membres actuels

 

Issu d’une réflexion née au sein de l’ex-SNES en 2012, le CSP n’entend absolument pas interférer avec les actions et missions d’organisations syndicales et patronales mais veut affirmer son positionnement dans l’environnement professionnel en tant qu’opérateur très significatif du marché qui, en CA consolidé de ses membres — entreprises moyennes indépendantes et patrimoniales françaises — fait partie du TOP TEN des groupes nationaux de sécurité privée avec plus de 150 millions d’euros de CA.

Dans cet esprit de réflexion et d’influence sur l’avenir du métier et ses évolutions indispensables, l’AG de la Baule a décidé d’ouvrir son Conseil de surveillance, présidé par Olivier Duran, à une personnalité extérieure impliquée dans les problématiques du Continuum de sécurité générale et prendra des initiatives pour contribuer au débat sur les nécessaires réflexions prospectives concernant l’avenir du métier ainsi que sur ses relations avec les forces de sécurité publique.

Enfin, Harold Heredia a confirmé que le CSP continuerait à s’adapter aux besoins, y compris nouveaux et innovants des clients en poursuivant l’utilisation des GME — Groupements Momentanées d’Entreprises — qui s’avèrent, par leur souplesse et solidité juridique, une modalité tout à fait adaptée aux enjeux et au positionnement d’un réseau d’entreprises moyennes en plein développement.

 


Télécharger le Communiqué au format pdf

Post A Comment